• Par Caroline VITTE
  • Publié le 20 janvier 2019

Focus détaillé sur les fondamentaux à connaître avant de mettre en lumière une salle de bains.

Véritable pièce à vivre, la salle de bains nécessite toute votre attention en matière d’éclairage. Il s’agit d’éviter la lumière trop froide, impersonnelle ou éblouissante. Mais aussi de veiller à apporter la bonne intensité lumineuse selon les usages de chaque espace. Le tout à l’aune de règles de sécurité à n’oublier sous aucun prétexte. Pas de panique, le défi n’est pas si difficile à relever. Voici de précieux conseils pour créer le juste équilibre, c’est-à-dire l’éclairage chaleureux et serein qui donne bonne mine et un moral au top !
7. Choisir un éclairage trop éblouissant
Personne n’a envie d’être agressé tôt le matin ou tard le soir par une lumière trop vive dans sa salle de bains ! Parmi les astuces à conseiller : le rétroéclairage, très tendance, les plafonniers halogènes avec variateur de lumière, le verre dépoli et la spoterie orientable.À ces égards, réussite totale pour cette salle de bains à Sydney, dont on envie la douce luminosité obtenue grâce à la combinaison de lumière directe et indirecte et au bon choix de puissance.
10. Éclairer sa salle de bains comme son salon
Une salle de bains requiert un minimum de 500 lux par mètre carré… contre 300 pour un salon !Cette salle de bains de Toronto mixe astucieusement rétroéclairage et points lumineux directs et indirects. C’est l’assurance de démarrer et d’achever sa journée dans les meilleures conditions ! 

ET VOUS ?
Un projet d’aménagement de votre salle de bain ? L’équipe peut vous conseiller !
Share
This