• Par Caroline VITTE
  • Publié le 20 février 2020

850 000 personnes en France sont en situation de mobilité réduite et nécessitent une salle de bain et des toilettes adaptées.

Pour faire face à la perte d’autonomie d’une personne, qu’elle soit due à l’âge, à la maladie ou à un accident, il est important de repenser en premier lieu la salle de bains et les toilettes. La personne en situation de handicap pourra ainsi se débrouiller à nouveau seule et donc garder son intimité, son hygiène, bref sa dignité. Cela va également permettre de pouvoir la maintenir à domicile, ce qui est un vrai enjeu public. Puisque la personne en perte d’autonomie ne peut plus s’adapter aux équipements présents, c’est à la salle de bains de s’adapter au handicap : on parle de salle de bains qui favorisent l’accessibilité. Quels sont donc les règles d’accessibilité dans ces pièces d’eau ? Quels sont les équipements à mettre en œuvre pour alléger le handicap ? Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les familles pour faire réaliser ces travaux ?

Share
This